Ensemble vocal
Gaudeamus

Vous êtes ici : Accueil du site > Saisons passées > Saison 2007 - 2008 > Documents d’apprentissage 2007 > Les fichiers MIDI
Par : jmr
Publié : 29 juin 2007

Les fichiers MIDI

La plupart des fichiers musicaux proposés ici sont au format MIDI (Musical Instrument Digital Interface).

La norme MIDI a été conçue pour permettre à différents matériels et logiciels musicaux de communiquer entre eux. Au sein de cette norme, le format MIDI permet le codage de l’information musicale, c’est-à-dire la hauteur, la durée, l’intensité des sons et bien d’autres paramètres. Il permet l’échange et la restitution d’œuvres musicales.

Pour écouter ces fichiers, votre ordinateur doit être équipé d’une carte son et d’un logiciel qui puisse lire le MIDI. La qualité du rendu sonore, qui dépend de la carte son de l’utilisateur, n’est pas aussi bonne que la qualité digital audio CD, mais elle présente bien d’autres avantages.

Un logiciel permettant de lire le MIDI est en général préinstallé sur votre ordinateur :

  • Sous Windows :
    • Windows Media Player
  • Sous MacOS/X
    • Quicktime
  • Sous Linux
    • TiMidity

Si tel est le cas il vous suffit de cliquer sur les liens pour entendre la musique. Vous pouvez également télécharger les fichiers avec le bouton droit de la souris ("enregistrer-sous").

Cependant l’idéal est d’utiliser des logiciels spéciaux appelés séquenceurs.

Voici une liste non exhaustive de séquenceurs :

  • Sous Windows ou MacOS :
    • Cubase
    • Cakewalk
    • Myriad
    • Anvil Studio (gratuit)
  • Sous Linux :
    • Rosegarden
    • MuSE

Avec un séquenceur, vous pouvez :
- suivre la partition sur l’écran sous diverses formes y-compris la notation traditionnelle tout en écoutant la musique.
- modifier le tempo sans changer la hauteur des sons
- modifier des partitions existantes ou écrire votre propre partition
- sélectionner les voix que vous désirez entendre
- changer l’affectation des instruments aux voix et appliquer votre propre orchestration (128 instruments sont disponibles, ainsi qu’un très grand nombre de percussions)
- équilibrer l’intensité des voix (mixage)
- boucler sur des parties de la partition, par exemple dans le but de l’apprendre.

A noter que le logiciel Vanbasco Karaoke Player, que nous mentionnons par ailleurs, permet quelques-unes de ces manipulations.

Pour les utilisateurs de Windows qui ne veulent pas investir dans un séquenceur commercial, nous ne saurions trop vous conseiller de télécharger Anvil Studio, qui est gratuit. La documentation du logiciel est bien faite, mais elle est en anglais. Toutefois vous devriez rapidement trouver le moyen de sélectionner des voix, de changer le tempo, d’équilibrer les voix, de changer les instruments et de boucler sur une portion de la partition.

Dans le cadre de la pratique du chant choral, les fichiers MIDI permettent de travailler sa partition de manière beaucoup plus performante que les cassettes et CD de travail : possibilité de boucler sur des parties, de sélectionner sa voix, d’équilibrer le mixage, de ralentir le tempo. Les critiques qui sont généralement faites au MIDI concernent le fait que la voix humaine ne peut être reproduite : il faut la remplacer par l’instrument de son choix. Enfin la qualité du son dépendant de la qualité de la carte son de l’ordinateur, le rendu sonore peut paraïtre trop synthétique. Nous rappelons alors que le but est ici d’apprendre à chanter ou jouer un morceau, pas d’écouter de la musique en conditions de concert...

Pour vous convaincre de l’intérêt d’utiliser des séquenceurs MIDI, une recherche sur Internet montre que la quasi totalité du grand répertoire classique a déjà été convertie en MIDI...